• La formation initiale des internes en chirurgie, en endoscopie ou en pratiques interventionnelles (anesthésistes, radiologues, cardiologues,...) ainsi que du personnel paramédical (infirmière, infirmière de bloc opératoire, infirmière anesthésiste, kinésithérapeute...) ;
  • La formation continue des médecins et du personnel paramédical en exercice dans les secteurs public et privé, ainsi que des industriels, pour l'apprentissage des nouvelles techniques, de nouveaux instruments chirurgicaux ou endoscopiques, ou de gestes interventionnels ;
  • La recherche expérimentale sur les technologies innovantes, les nouveaux matériaux ou les modèles expérimentaux animaux ;
  • La démonstration et l'exposition de matériel ou de nouvelles techniques par l'industrie.


Les objectifs

  • Permettre aux formés de pratiquer sur des modèles expérimentaux.
Le modèle animal (porcin) : utilisé au Laboratoire des Grands Animaux (au sein de l'UMR1064), il se rapproche des conditions réelles de chirurgie avec en particulier le risque de saignement opératoire.
Le modèle humain (cadavérique) : utilisé au Laboratoire d'Anatomie (au sein de la faculté de médecine), il permet d'être dans les conditions anatomiques humaines réelles.
Ces deux modèles sont donc différents mais complémentaires pour la formation.
 
  • Pratiquer en virtuel
S'appuyer sur des outils de Simulation Chirurgicale virtuel («dry lab» disponible au sein de la faculté de médecine) qui permettent de se rapprocher de la réalité en associant des gestes simples et également des gestes chirurgicaux sur des interventions préenregistrées (différents simulateurs chirurgicaux ou pelvitrainers pour la chirurgie laparoscopique).
 
  • Apprendre par une formation en « live » et à distance
Le CHU de Nantes dispose d'un plateau médico chirurgical récent permettant  de réaliser des actes opératoires qui peuvent être suivis en direct  par vidéotransmission.  Aujourd'hui  grâce à l'acquisition par le CHU de Nantes d'un nouveau robot chirurgical équipé d'une double console de commande, l'apprentissage chirurgical peut se faire en salle opératoire en permettant aux internes de manipuler le robot accompagner par un senior grâce à la double console de pilotage.